Vitra : Les clés d’une réussite

Avec l’arrivée tonitruante du VitraHaus en 2010, le fameux concepteur de mobilier Vitra éblouissait le monde du design. À Weil am Rhein, Outre-Rhin, parcours dans un univers gorgé de couleurs, de matériaux innovants et de lignes originales.

vitra © adrien buchetAAAAAAAAAAAAAVitraHaus, Cour intérieure centrale

Menée tambour battant depuis une trentaine d’années par Rolf Fehlbaum, l’entreprise Vitra se diversifie et enthousiasme un public sans cesse plus nombreux. Au sein d’une architecture déroutante, la nouvelle formule composée de design contemporain et de créations plus classiques séduit de plus en plus.

vitra © adrien buchet

AAAAAAAAAAAAAVitraHaus, Herzog & de Meuron, 2010

Ce showroom-maison, signé Herzog & de Meuron, enrichit un site mythique auquel la diversité et l’abondance des œuvres architecturales collectées au fil des années par Fehlbaum ont conféré une célébrité mondiale. À l’instar de ses maisons archétypales, caractérisées par un empilement astucieux et asymétrique de formes enchevêtrées, le bâtiment se révèle sur fond de vergers. À l’intérieur, le visiteur a le loisir de redécouvrir d’anciennes créations, de tester la collection Vitra, voire de commander des objets. Dans ces espaces intimes qui reproduisent souvent la quiétude d’un foyer familial, l’atmosphère se distingue nettement de celle des grands magasins uniquement destinés à la vente.

Vitra @ adrien buchet

AAAVitraHaus, Herzog & de Meuron, 2010

Une référence pour le design

De la pièce unique à l’objet du quotidien, Vitra s’applique depuis 1950 – date de la fondation de l’entreprise – à rechercher des solutions originales pour réaliser des créations uniques. Toujours à l’affût des dernières technologies permettant des objets originaux, l’entreprise a su imposer peu à peu ses productions et son hégémonie sur le design mondial.

(…)

vitra © adrien buchet

AAAAAAAAAAAAAFauteuil Lounge Chair, Eames, 1956

Or, c’est en grande partie grâce à l’esprit inventif de Charles & Ray Eames que l’entreprise a promu une philosophie fondée sur la durabilité de l’objet en même temps que son accessibilité au plus grand nombre. Comme le précise Fehlbaum,  l’enracinement dans le design contemporain facilite les premiers pas vers des produits qui éliminent tout élément superflu afin de devenir pérennes.

vitra @ adrien buchet

AAALounge Chair Atelier

(…)

Un homme et des architectes

En 1981, un incendie a ravagé une grande partie des entrepôts, des ateliers de fabrication et des espaces de stockage. L’ambition de l’entrepreneur/collectionneur qu’est Rolf Fehlbaum effacera presque instantanément les ravages infligés par les flammes. Projetant de réaliser un site pour développer, produire et exposer les dernières créations, il mandate un bataillon d’architectes peu ou pas connus à l’orée des années quatre-vingt. Nicholas Grimshaw, Alvaro Siza, Zaha Hadid, Tadao Ando, Frank Gehry, Sanaa et enfin Herzog & de Meuron, participent tous à la renaissance puis à la métamorphose du Vitra Campus. Chose étonnante, les bâtisseurs choisis par Fehlbaum intègreront tous, par la suite, le cercle restreint des élites du monde de l’architecture. Elles récolteront à elles seules la bagatelle de six prix Pritzker, à l’instar du dernier, acquis en 2010 par les japonais Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa (Sanaa).

vitra @ adrien buchet

AAAAAAAAAAAAACaserne de pompiers, Zaha Hadid, 1993

Parallèlement à l’édification de bâtiments, Fehlbaum fera l’acquisition de différentes structures : le dôme lunaire  de Richard Buckminster Fuller, une station-service de Jean Prouvé ou encore deux « arrêts » de bus de Jasper Morrison. Comme pour le design, la fascination qu’éprouve Rolf Fehlbaum pour l’architecture est communicative. Grâce à son flair remarquable et à l’audace qui le caractérise, il réussira à transfigurer le campus de Weil am Rhein. Cette collection hétéroclite d’œuvres architecturales sans égales fait incontestablement partie des projets phares de l’entreprise. La déclaration dithyrambique de Philip Johnson ne fera que confirmer le succès de ce projet pharaonique : « Depuis la création de la cité Weissenhof à Stuttgart en 1927, aucun autre lieu en Occident n’a connu une telle concentration de bâtiments signés des noms des plus grands architectes.»

vitra @ adrien buchet

AAAVitra Design Museum, Frank Gehry, 1989

VitraHaus

Destiné à la collection Home de Vitra, inaugurée en 2004, cet espace d’exposition hors du commun est devenu, en quelques mois, l’une des multiples références du Vitra Campus. Un peu en retrait du Vitra Design Museum, naturellement considéré comme symbole du site, le bâtiment réalisé par les architectes Herzog & de Meuron vient s‘ajouter à la pléiade d’œuvres architecturales déjà présentes ici. À l’inverse des usines de production régies par une option horizontale, l’édifice de 21 mètres de haut permet, notamment, de contempler le paysage et l’étendue du campus.

vitra @ adrien buchet

AAAVitraHaus, Herzog & de Meuron, 2010

(…)

Coup de théâtre

A la nuit tombée, les façades vitrées s’illuminent comme des lanternes suspendues dans l’espace. Pour les esthètes et les visiteurs les plus persévérants qui ont arpenté le site pendant des heures, ce spectacle représente un épilogue chaleureux.

vitra @ adrien buchet

AAAAAAAAAAAAAVitraHaus, Herzog & de Meuron, 2010

Contrairement à son voisin, le Vitra Design Museum qui est éclairé au moyen de spots orientés, la lumière provient, ici, de l’intérieur des maisons du VitraHaus. De loin, les taches lumineuses inégales indiquent l’emplacement des salles, l’agencement des volumes et montrent aussi leur contenu. Ainsi, cette visite nocturne est non seulement une attraction pour les yeux mais encore une chance ultime d’apprécier, de l’extérieur du bâtiment, quelques meubles marquants se détachant sur des murs blancs.

(…)

vitra @ adrien buchet

AAAAAAAAAAAAAVitraHaus, Herzog & de Meuron, 2010

En définitive, le VitraHaus et le campus proposent une visite variée et passionnante où chacun peut trouver du plaisir. Petits, grands, passionnés ou simples curieux en tirent une expérience tonique et stimulante. Sans forcément souhaiter acquérir une lampe d’Isamu Noguchi ou une chaise colorée de Verner Panton, le VitraHaus présente, de part son allure et ses formes extravagantes, un voyage surprenant dans une architecture, certes, symbolique, mais judicieusement dessinée. L’idéal pour Vitra est de concevoir des objets à la fois classiques et étonnants, mais « adéquats » à un moment donné dans un climat donné.

AB

adrienbuchet@gmail.com

Publicités
Commentaires fermés
%d blogueurs aiment cette page :