LIVRE Les Serres, Actes Sud

couverture serre

Serres, verrières, coupoles, ponts ou halls de gare… Nées de la révolution industrielle, les prouesses des structures de fer marquent, au xixe siècle, un changement capital dans l’histoire de l’architecture. Aujourd’hui encore, ces grandes charpentes métalliques ont fière allure. Elles révèlent un patrimoine architectural au potentiel esthétique et technique immense et expriment un savoir-faire qui couvre plus de deux siècles. C’est au cœur du palmarium des jardins botaniques de Kew, à Londres, que l’idée de réaliser un ouvrage sur les serres s’est imposée à moi comme une évidence. Ses verrières translucides et les structures arachnéennes de sa charpente ont instantanément séduit mon œil de photographe.

kewpalmier02AAASerre aux palmiers de Kew Gardens

Cette serre, créée dans les années 1840 par Decimus Burton et Richard Turner, unit l’exotisme des plantes tropicales au charme d’une architecture à couper le souffle. Elle propose un voyage insolite à travers l’espace et le temps, instaurant un mariage parfait entre nature et architecture. Cette atmosphère atemporelle, excitant ma curiosité, a donné lieu à une première série de vues.

kewpalmier15AAASerre aux palmiers de Kew Gardens

Le répertoire photographique de l’ensemble unique des verrières botaniques que possède l’Europe, de Kew Gardens à Laeken, en passant par Paris, Schönbrunn, Lednice (Tchéquie) ou Madrid, m’a ensuite amené à souhaiter l’intervention de spécialistes pour enrichir l’ouvrage en préparation.

lednice22AAASerre de Lednice, République Tchèque

En effet, les images montrent les espaces, les articulations ou les matériaux utilisés. Cependant, elles ne révèlent pas tout et de nombreuses questions demeurent en suspens. Qu’en est-il, par exemple, de l’histoire et de la fonctionnalité de ces édifices, et de la préservation des plantes et des espèces ? Les serres sont-elles aujourd’hui encore indispensables à la reproduction de certains végétaux? Comment les botanistes s’en servent-ils? Ont- elles un avenir ? À ces différentes questions, quatre auteurs de disciplines complémentaires apportent des réponses : un ingénieur, une botaniste, un chercheur naturaliste et une architecte. Je leur suis reconnaissant d’avoir accueilli mon projet avec enthousiasme et d’offrir une analyse originale du rôle des serres. Chacun apporte un éclairage neuf et permet de mieux saisir les caractéristiques – propres au contenant comme au contenu – de ces réalisations.

belfast02AAASerre aux palmiers de Belfast

Yves-Marie Allain, ingénieur horticole et paysagiste, présente l’histoire des serres en partant de la simple définition de ce mot. Il nous fait voyager des prémices de ces constructions aux splendides verrières du xixe siècle. Il offre par ailleurs un regard très personnel sur le potentiel des serres comme moyens de conserver la diversité biologique. Sa contribution est d’autant plus précieuse qu’elle s’appuie sur l’expérience du Jardin des plantes de Paris et de l’arboretum de Versailles-Chèvreloup, qu’il a dirigés pendant plus de dix ans.
Yves Delange, chercheur, naturaliste et enseignant, enrichit la partie botanique de l’ouvrage en traitant de la fonctionnalité et des caractères climatiques des serres, ainsi que des exigences des plantes qu’elles abritent. Il souligne également l’utilité de ces structures. La botaniste Lucile Allorge, avec Yves Delange, examinent ensuite le rôle des serres et retracent quelques épisodes de l’histoire passionnante des plantes exotiques – la façon dont elles ont été introduites en Europe, puis diffusées et étudiées grâce aux serres.

bordeaux03AAASerres du Jardin botanique de Bordeaux

Enfin, l’architecte Françoise-Hélène Jourda, qui a notamment réalisé la serre du Jardin botanique de Bordeaux (2006), offre une vision nouvelle de ces constructions. Cette spécialiste du développement durable, qui compte parmi les rares architectes à avoir construit ce type de structure au xxie siècle, est convaincue de la nécessité d’un retour de l’agriculture en ville, et donc de l’utilité des serres.

eden02AAAEden Project

Témoins d’un autre temps, les verrières botaniques offrent de précieux exemples pour les réalisations contemporaines et sont les paradigmes d’une architecture du futur. Par leurs multiples fonctions et leur impact potentiel sur notre quotidien, les serres sont, sans conteste, capables de révolutionner notre histoire. Celles de Bordeaux (Françoise-Hélène Jourda) ou de Carmarthen (Norman Foster) et les sensationnels Biomes de l’Eden Project, en Cornouailles (Nicholas Grimshaw), poursuivent cette magnifique aventure. Souhaitons que ce renouveau soit le signe annonciateur de conditions de vie meilleures sur Terre.

Adrien Buchet

adrienbuchet@gmail.com

Publicités
  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :